Courir sa vie – Delphine Buisson

Mère de trois enfants, Delphine Buisson dirige L’Alliance EURUS, un groupement français d’experts comptables. Elle enseigne également à l’ESCP Europe. Mais surtout, passionnée de course à pied et d’innovations entrepreneuriales, elle réunit ses deux passions pour transmettre au plus grand nombre des clés pour devenir un.e athlète de la vie, notamment à travers le club « Wellness and success » qu’elle a créé depuis la rentrée de septembre. Coup de projecteur sur une nouvelle #Wonder Sport Woman avec qui je travaille actuellement sur un projet de livre.

La boîte à rêves

La course à pieds, Delphine Buisson l’a découverte par hasard à l’âge de trente-deux ans. Comme elle l’explique dans sa conférence TEDx, à cette époque, elle se retrouve devant un constat sans appel : elle est épuisée au bout de 3km. Bien décidée à remettre son corps en marche, elle s’inscrit à de nombreuses autres courses, défiant crescendo les épreuves : semi-marathons, trails de 15 à 25 kms, jusqu’à faire le marathon de New York. Son corps devient petit-à-petit un outil de vie et elle réalise alors qu’il est son seul et unique moyen de transport à qui elle doit un respect immense. D’autant plus qu’elle prend conscience qu’il pressent souvent les événements bien avant le mental. Voir le cœur… « J’ai entendu parler de 16,5 millions de personnes qui auraient pratiqué la course à pieds en 2015 ! C’est un véritable engouement. Et cela prouve à quel point il y a une prise de conscience des besoins du corps : nous ne sommes pas faits pour être sédentaire et aujourd’hui on en crève ! C’est la même chose sexuellement, si vous ne pratiquez pas, vous rouillez ! Nous avons une partie ancestrale, animale qu’il faut nourrir régulièrement. Le nier ne fait qu’aller à l’encontre de notre nature. »

Si bien que les techniques qu’elle a acquises dans le sport, elle les applique autant dans sa vie privée que professionnelle. Aller chercher de la ressource, persévérer, aimer travailler, avoir un certain niveau d’exigence sans plaindre ni être dans la complainte sont les ingrédients de sa recette pour éduquer ses enfants, manager ses équipes, et courir sa propre vie. « Par contre, je prends toujours le temps de demander à la personne en face de moi ses impressions sur ce qu’elle vit. C’est ma façon de voir si elle est sur la bonne voie. Et puis, nous célébrons toujours les réussites, les passages. » Quant au sac à dos qu’elle utilise pour les trails en autonomie, elle le transforme en une belle métaphore pour se débarrasser du superflu et courir léger : « Je fais régulièrement mon sac de vie basé sur un planning annuel, qui est mon premier outil de travail pour trier l’essentiel et prioriser : j’alimente une énorme boite à rêves de laquelle j’extirpe des choses qui vont se concrétiser en projets. »

Le sport, un vecteur extraordinaire

Et pour revenir au sport, de renchérir : « C’est un vecteur extraordinaire. Nous avons été élevés dans une société de repères. Un certain modèle de la famille, de l’école, des institutions et des modèles religieux. Et petit à petit tous les modèles se sont cassés. Aujourd’hui le sport, à travers les valeurs qu’il porte, est devenu, comme l’entreprise je pense – quand elle est bien menée – un nouveau référentiel à partir duquel un individu peut se développer mais aussi contredire ce référentielQuant aux enfants, ils ont un tel besoin de se dépenser mais aussi de se réaliser à travers des actions ! Ils ne peuvent pas le faire à travers des jeux vidéo ou les écrans ! D’ailleurs, il n’y a pas de télévision chez moi… » Une solution radicale pour faire de la place dans un agenda et consacrer sûrement plus de temps à l’activité physique, seul ou en famille. Car en effet, le sport n’est-il pas l’une des meilleures façons d’entreprendre sa vie, voire d’en prendre la responsabilité ?

Le club Wellness & Success

Et pour mettre le tout en pratique, tous les quinze jours, Delphine donne rendez-vous à des runners débutants ou confirmés pour courir et discuter. A cela s’ajoutent cinq rendez-vous dans l’année appelés les Motivational Mondays, où elle explique et partage sa propre méthode d’organisation à l’appui d’un cahier d’exercices. Attitudes, relations, émotions, management de projets et bien sûr mouvements sont autant de points d’appui pour faire phosphorer les idées avant de se donner les moyens de les appliquer. « L’idée est d’avoir conscience de ne pas laisser le temps passer. A travers la course à pieds, j’amène les participants à prendre conscience de ce qu’ils veulent vraiment pour ne pas qu’ils laissent passer encore dix, vingt ou trente ans sans courir LEUR vie ». Une idée novatrice et inédite sous cette forme pour mettre en mouvement le corps, l’esprit et le cœur. Et encourager hommes et femmes à devenir eux aussi des life runners.

www.delphinebuisson.fr